Foix – Ariège (09)

Maîtrise d’ouvrage :
Particulier
Maîtrise d’œuvre & réalisation :
Atelier Saut-de-Loup

2014

Elle descend de la montagne Campagne

PHASE 1 - LE CONCEPT

Le projet s’inspire de deux entités paysagères d’Ariège, communément traversées lors de promenades montagnardes :

  • Les sommets pelés, ou règnent la roche et les graminées,
  • La strate arborée, composée de noisetiers sous couvert de charmes et plus bas de chênes rouvres.
  • Le jardin de rocaille : La terrasse domine une rocaille. Entre les blocs de rochers, poussent des vivaces et des graminées et des petits arbustes. Cette végétation basse maintient le panorama sur la vallée de l’Ariège.
  • Un ponton en acacia descend jusqu’à une terrasse, à l’ombre du chêne et de l’érable, dans un écrin de verdure d’ombre. Ce "sous-bois" se compose d’une strate végétale de la basse montagne : Alisier, noisetiers, sorbiers, sureaux...

PHASE 2 - LE CHANTIER

Le chantier est une collaboration entre une entreprise locale de menuiserie (construction du cheminement et de la terrasse en robinier) et l’atelier Saut-de-loup, chargée de la réalisation de la rocaille et des plantations.

  • JPEG - 		143.3 ko
      Etat existant : Une habitation sur un piédestal et déconnecté du jardin.
  • JPEG - 		1 Mo
      Chantier : La pose des rochers et le régalage de la terre complètent le cheminement qui descend jusqu’à la terre en robinier.
  • JPEG - 		450.7 ko
      Le jardin descend jusqu’à l’ombre des frondaisons.

La terrasse
La terrasse est construite en robinier (Robinia pseudo-acacia), naturellement imputrescible, ce bois sain est issu de l’exploitation des forêts ariégeoises.
Le robinier est traditionnellement utilisé pour fabriquer des piquets de clôture, la déclinaison en bois de terrasse est récente en Ariège. Les artisans qui ont réalisé cet ouvrage ont exprimé leur satisfaction d’utiliser des matériaux locaux, non traités : "ça change du bois exotique...."
Avec le temps, la terrasse prendra des teintes grisâtres, qui la fondront dans la rocaille.

  • JPEG - 		233.5 ko

Les pierres
Le site est au pied du massif calcaire du plantaurel. Logiquement, la rocaille du jardin est composée en pierres du pays. Ainsi, elle fait écho à la barre rocheuse du massif qui surplombe la propriété.
Ces massifs à dominante minérale sont recouverts d’une couche de gravier calcaire, sorte de paillage minéral, qui permet de lutter contre la prolifération des adventices sans limiter l’expansion par semis ou drageon des vivaces et des graminées plantées.

  • JPEG - 		373.5 ko
  • JPEG - 		308.7 ko

Le paillage
Les massifs arbustifs sont également paillés d’une épaisse couche d’écorces de feuillus (Charmes, hêtres, bouleaux, robiniers, chênes). Cette précieuse matière est gratuitement récupérée dans une exploitation forestière voisine de la propriété.
Le paillage maintient une humidité au sol, lutte contre la prolifération des adventices et enrichit le sol en se décomposant

Les végétaux
Le choix s’est porté sur les vivaces et des arbustes endémiques couplées à des espèces adaptées au climat ariégeois. Bien sûr, les pépinières locales ont été choisies, notamment le jardin de Taurignan pour les vivaces.

  • 252
  • 250
  • 209

    Descente à travers la rocaille

  • 299

    Le jardin descend jusqu’à l’ombre des frondaisons.